On the road to North part 2

Le 09-05-2010 • Pays : Australie

Du paradis à la galère en passant par la mésaventure pour retrouver le sourire.

IMG_0089.JPG 

Nous continuons la route à la conquête de l’Ouest et après « Shark Bay », nous passons à « Carnarvon », ville très peu touristique mais où nous profitons d’un dernier plein d’essence « moins cher » mais de plus en plus exorbitant. Cela devient de plus en plus douloureux de passer à la pompe.

5 jours de vacances inoubliables au Cap Range National Park

 

Nous filons tout droit vers « Coral Bay » pour profiter des premières joies de la « Great Barier Reef » (Superbe barrière de corail) où nous admirons des coraux parfois immenses, dessinés de labyrinthes ou aux formes originales colorées de bleu ou de vert. Cette succulente « mise en bouche » dans cette petit ville (un peu trop touristique), nous a retenu qu’une seule journée car les campings étaient pleins et nous étions impatient de prendre la route pour rejoindre « Exmouth » et le « Cap Range National Park » plus au Nord-Ouest. Cette fois, nous étions arrivés « au plat principale accompagné de sa sauce magistrale et d’un dessert à vous couper le souffle », bienvenue au « Cap Range National Park ». Ce parc est immanquable et restera parmi les plus beaux endroits que nous ayons découverts. Sur les quelques photos qui vont suivre, il ne suffira que de quelques mots pour vous plonger dans ce paradis aquatique étincelant de miles et une couleur.

 

1.JPG 3.JPG 6+.JPG

7.JPG 8.JPG 9.JPG

IMG_0058.JPG IMG_0118.JPG IMG_0133.JPG


Quelques mots …

 

Une piscine ? Non, une mer écarlate, un bleu éblouissant où des journées entières ne suffiraient pas pour admirer sa splendeur.

Un aquarium ? Oui, mais celui-ci plus naturel que jamais, où une faune unique y vie paisiblement sous le regard admiratif de tous les nageurs rêveurs.

Au bord de plage ? Oui, il suffit de mettre les pieds dans l’eau, enfiler son masque de plongé et simplement mettre la tête sous l’eau pour déjà être immergé dans un autre univers.

En profondeur ? Non, avec quelques dizaines de centimètres d’eau sous nos yeux, les coraux, les poissons, les étoiles de mer, les concombres de mer… nous avions juste à parcourir l’endroit paisiblement avec nos palmes et tubas.

Des photos ? Oui, et surtout de magnifiques souvenirs plein les yeux, des moments uniques à vivre, incroyable !

 

IMG_0282.JPG IMG_0289.JPG

Voilà, nous y avons passé quelques jours merveilleux à dormir près de la plage en savourant notre petit déjeuner au côté d’un kangourou invité à notre table gourmant de céréales qu’il a su trouvé dans notre van ! Toilette sèche et douche solaire pour le confort 5 étoiles de cet endroit préservé paradisiaque ! 

IMG_3756.JPG

 

Plus de photos au lien suivant :

 

Dernière partie de voyage et après une journée de route : Karijini National Park

 

Après avoir pleinement profité d’un des plus bels endroits que nous ayons visité (Cape Range National Park) nous sommes ensuite allés nous aventurer au « Karijini National Park ». Il faudrait que nous trouvions des synonymes de « magnifique » car nous avons comme l’impression de l’utiliser pour chaque visite.

Les randonnés dans ce parc se font dans des grottes parfois profondes d’une centaine de mètres. Ce lieu très aride en surface mais un véritable trésor de fraîcheur nous attendait au fond de ces gorges…l’eau.

Les balades sont quelques peu sportives et passionnantes. Au bout de chaque parcours, il y a une récompense. Mais pour l’atteindre, il faut savoir se jeter à l’eau, et ce n’est pas peu de le dire. Le parcours mélange quelques escalades, en longeant une falaise le long d’un cours d’eau. Justine y est allée en nageant pendant que j’essayais d’éviter la noyade à l’appareil-photo. Ensuite, pas le choix, il fallait marcher dans l’eau, de nouveau escalader, emprunter un passage étroit nommé « Spider walk » (la marche de l’araignée) où l’on pouvait avancer en s’appuyant sur les parois avant d’arriver à la fameuse récompense. À chaque fois, des piscines naturelles d’eau de source claire et des chutes d’eau dans un environnement somptueux, puis après une rafraichissante baignade, il était temps de prendre le chemin inverse pour d’autres aventures.
Bref, la journée s’annonçait riche et passionnante avant que Justine n’obtienne le grade de « la parfaite aventurière cascadeuse », Justine a malheureusement glissé sur des rochers très glissants et a violemment essayé d’être plus forte que le rocher en lui donnant un coup de menton. Non, trêve de plaisanterie, elle a tout de même fait peur à Ronan quand il a vu, dans une bouche en sang, une dent légèrement cassée, une de renfoncée et sa voisine cassée en deux avec un morceau qui est venue se réfugier dans sa lèvre et dépassant légèrement vers l’extérieur. Justine mêlait rire puis pleure, en la rassurant, nous avons regagné le haut de la gorge, puis conduit 50 km pour rejoindre des Rangers au centre d’information avant d’être gentiment redirigé vers un hôpital à 100 km de route. Bref, la mésaventure a été plutôt chanceuse car elle a pu être consultée par un dentiste qui habituellement n’est présent qu’un week-end sur deux et nous étions lundi. Le dentiste d’origine Indienne lui a dit qu’elle avait un bon karma. Il faut savoir qu’à défaut d’avoir un dentiste, il nous aurait fallu parcourir 600km jusqu’à la ville suivante pour être correctement soignée !!

SL741201.JPG SL741217.JPG SL741223.JPG

 

De nouveau dans la galère de la recherche d’un travail.

 
Pour la suite de l’histoire, ceci a marqué la fin de nos vacances, avec l’argent partie dans les soins (450 ¤) nous sommes directement allés à « Port Hedland » dans l’espoir de trouvé un job. Nous voici replongé dans la même galère où nous avons intensivement cherché partout sans succès durant une semaine. Nous avons postulé dans tous les hôtels, supermarchés, agences de location de voiture et agences intérimaires mais en vain… au point de finir par nous agacer, stresser de ne rien trouver et d’être en réelle difficulté financière et de peur de ne pas pouvoir finir le voyage comme nous le souhaitions. Ce qui est dommage, c’est que ces moments de galères nous ont (trop) vite fait oublier les superbes vacances que nous avions passé. Très vite, nous avons pris la décision de regagner une ville un plus au Sud, pour ne pas perdre notre temps, à « KARRATHA » (nous faisant faire un détour mais où les chances étaient plus importantes dans cette ville plus grande.)

 

Quelle bonne décision !!

 
À peine arrivés, nous postulons dans le supermarché des environs et deux heures plus tard, nous sommes convoqués pour un entretien. Le sourire nous revient très rapidement et la motivation par la même occasion. Nous redoublons d’effort et continuons nos recherches et postulons dans les six agences d’intérimaires de la ville, où nous y sommes retournés tous les jours, pour maximiser nos chances de décrocher la clé de notre fin de voyage.

 

Deux jobs chacun, beaucoup d’heures de travail et de l’argent comme jamais !

 
À ce jour, 2 semaines après notre arrivée, nous avons obtenu deux jobs chacun. Nous avons un travail commun, où nous remplissons les rayons le soir de 18h à 22 ou 23 heures dans le supermarché le plus fréquenté de tout l’Ouest Australien. Initialement prévu tous les soirs, nous travaillons finalement que 3 jours par semaines pour nous laisser un peu de repos. En effet, nous avons également un autre job pour occuper pleinement nos journées. Justine est heureuse de faire du ménage de 7h à 14h pour une entreprise de nettoyage au taux horaire de 24$ par heure (environ 17¤ bruts). (Nota : Ronan espère que cet entraînement sera bénéfique pour le nettoyage du van ! ;-D ) . Pour ce qui est de Ronan, il a également obtenu un travail avec une agence intérimaire où il dégraisse, lave, sèche et poli des tuyaux à usage industriel pour 25$ de l’heure (un peu plus de 17¤).

Au final, nous gagnons entre 600 et 800 ¤ net par semaine chacun !! L’affaire est très très bonne et démesurée mais cela fait notre bonheur !

 
Enfin cette escale travailleuse, nous avons rencontré des Allemands, des Hollandais, des Français et des Australiens avec qui nous partageons quelques temps libres. Nous dormons tous un peu partout et passons nos journées de libre au bord de plage, savourant quelques bières et surtout nous permettant de parfaire notre Anglais et de le pratiquer tous les jours. Selon les dires des Australiens, notre Anglais serait excellent. Ceci nous encourage et nous flatte même si nous nous apercevons que nous faisons quelques erreurs que nous nous efforçons de corriger de jour en jour en plus de l’apprentissage du vocabulaire. Bref, l’endroit est idéal où nous avons également accès à des toilettes, douches chaudes et électricité … l’endroit idéale pour les backpakers. Le tout est couronné par un sublime spectacle le soir venu, où des centaines de kangourous viennent se ressourcer d’une herbe fraîche sur le terrain de foot voisin !

 
L’aventure continue pleinement et nous sommes heureux de son déroulement.  Aujourd’hui nous sommes dimanche et nous allons profiter d’un soleil radieux pour pleinement  nous ressourcer et bouquiner … en Anglais.

 

*** JUSTINE AND RONAN ***

 IMG_0219.JPG