En route pour de nouvelle aventure, Est droit devant … courage la route est longue !

Le 25-06-2010 • Pays : Australie

En route pour de nouvelle aventure, Est droit devant … courage la route est longue !

road to Cairns.jpg

Les vacances … que dire de plus au-delà de la chance immense que nous avons de pouvoir tant en profiter. Heureux mais amer que ce rêve touche presque à sa fin, nous entamons tout de même souriant notre dernière partie de voyage. Conscient que nous ne pouvons pas ralentir le temps, nous filons rapidement vers l’Est et ses réjouissances afin d’en savourer le maximum. La route est longue, et devant nous, peu de haltes à la vue des 5000 km à parcourir !

Broome, et un premier millier de kilomètres parcouru pour rejoindre le couple d’Allemands avec qui nous allons continuer le voyage. Nous voici réellement en vacances, pas de pensées occultées par le travail ou les imprévus, nous avons simplement à profiter. Broome est célèbre pour ses balades nocturnes à dos de chameaux sur la plage et ses fabuleux couchés de soleil portés sur un horizon infini. À notre grand regret, les nuages se sont mêlés à l’attendue magie, laissant place à un spectacle remarquable mais dont on nous a dit qu’il n’égalait pas les soirs de ciel étoilés. Nous apprécions tout de même le mélange des couleurs changeant au fil des minutes où un jaune pâle et timide à laissé progressivement place à une rouge enflammée avant de se ternir vers une nuit sombre.

IMG_0588.JPG  IMG_0568.JPG

Mais Broome n’est pas sans reste à en croire le célèbre « Lonely Planet » qui nous guide vers un célèbre bar où devait nous attendre de charmantes serveuses très légèrement vêtues. Le fameux Pub aurait une renommée dans toute l’Australie et nous avons la chance de pouvoir y aller. Nous y allons gaiement, avec un plus large sourire pour ses messieurs avant d’enfin pénétrer les lieux. La surprise était de taille, mais pas exactement celle attendue. Les serveuses avaient sincèrement perdu de leurs atouts et l’odeur ambiante de sueur insupportable n’amusait que des aborigènes tous sous l’effet implacable de l’alcool. La déception était de taille, mais rien ne pouvait entacher notre bonne humeur et notre envie de savourer quelques bières fraîches. Le lendemain, nous sommes allés saluer quelques crocodiles immenses dans un parc aux alentours afin d’en découvrir un peu plus sur ses forces de la nature très présentes dans le Nord et le Nord-Est de l’Australie. Saviez-vous que lorsque les crocodiles ferment leurs monstrueuses mâchoires ils exercent une pression de 1 tonne ! Qu’adviendrait-il d’une main dans sa gueule ?

IMG_0429.JPG  IMG_0436.JPG

Oh, et au détour du parc où l’on pouvait également observer de nombreux oiseaux nous avons fait la rencontre de l’un d’entre tout simplement exceptionnel. Cet oiseau nous a intrigués lorsque nous sommes passés à ses côtés et qu’il nous chantonnait « hello, hello, hello ». Nous sommes à notre tour allés le saluer et Tobias, l’Allemand avec qui nous voyageons, a commencé à lui fredonner un petit rythme musical entraînant l’oiseau à danser. C’est alors que nous lui avons fait écouter de la musique et, en vidéo, le voici en action avec le son de « Daft Punk », hilarant !!!

12 - 200610 De Karratha à Cairns

Après ce bon moment de rigolade, une petite soirée barbecue et une bonne nuit, nous reprenons la route direction « Katherine ». Après deux longues journées, nous retrouvons avec impatience des amis, Alex et Matt, que nous avions rencontrés lors de notre séjour à Margaret River pour partager quelques soirées et la visite des alentours. Les amis en question avaient un van qui ne voulait plus démarrer de son propre chef. Nous devions donc les aider à pousser leur van, ce qui se révélait tout à fait moins amusant, le matin, après un réveil forcé par le propriétaire d’un camping qui n’appréciait pas notre présence à l’entrée de sa propriété sur un terrain vague. Bref, ce même matin, le van était particulièrement capricieux nous obligeant à lui faire monter et descendre la côte trois fois de suite. Un bon réveil matinal !!

IMG_0684.JPG


Fin du caprice, nous avons passé une superbe journée à « Katherine Gorge » après un bon petit déjeuné au bord d’une rivière. En résumé de la journée, balade dans les gorges, baignade et plongeons dans des piscines naturelles d’eau de source rafraîchissante. L’endroit est très coloré et paisible où les crocodiles y ont également trouvé refuge nous empêchant de faire une journée en canoë dans la rivière. En fin de journée, nous observons une espèce de fourmis à l’arrière-train vert lorsque Alex se saisit de l’une d’elles et nous incite joyeusement à la lécher. Il aurait tenté cette expérience sous les conseils d’un guide lors d’une balade dans une jungle. En vue de ne pas mourir idiot, nous en saisissons une et … la léchons ! Oua, étonnant mais vrai, elle avait un délicieux petit goût acidulé !! Quelle belle nature !

IMG_0733.JPG  IMG_0718.JPG 

IMG_0775.JPG  IMG_0799.JPG

Katherine abrite également des sources d’eau chaude et des piscines thermales aménagées où nous y avons passé toute l’après midi pour se détendre… merveilleux !

P6120153.JPG

Après deux jours de repos, le plus long était à venir. Une dernière escale 100 km en dessous de « Katherine », à « Mataranka », pour profiter d’une autre piscine thermale et un détour par l’un des plus anciens bars d’Australie, le « Daily water », pour savourer une bière fraîche (Oui, encore !).

IMG_0801.JPG  IMG_0824.JPG

Nous prenons également une bonne dose de courage pour attaquer les derniers 2500 km, sans rien à visiter, pour rejoindre « Cairns » à l’Est de L’Australie. La (longue, longue, longue) route ressemblait à cela, à vous de vous l’imaginer pendant 3 jours (bon courage c'est long à regarder) :

De 05 - NORTHERN TERRITORY

… 3 jours, près de 800 km par jour, nous étions fatigué mais heureux d’être enfin arrivés à destination, Cairns !

Dès notre arrivée, nous nous jetons dans les agences de tourisme pour planifier 15 jours de rêves. Après plusieurs recherches, nous dépensons beaucoup d’argent dans une agence, faisant également office de backpacker, où l’on nous a offert deux nuitées.

Au programme chargé : plongée sur l’unique « grande barrière de Corail », saut à l’élastique, une journée de rafting, saut en parachute au-dessus de la plage, croisière 2 jours et 2 nuits sur un voilier pour rejoindre les plus belles îles du monde (les « Whitsundays »), puis 3 jours de randonnée 4x4 sur une sublime île de sable à « Fraser Island » ! Magique ! Au fils de chaque journée, nous réalisons l’immense chance que nous avons de pouvoir réaliser tout cela après de longues journées de travail !

 

Voici quelques photos de notre plongée où nous avons notamment pu nager avec une magnifique tortue, des coraux fabuleux et des poissons seulement imaginables dans les rêves les plus colorés !

PHOTO 043.jpg  PHOTO 130.jpg

Ronan a également sauté à l’élastique en s’offrant un grand frisson en courant d’un toit pour se jeter dans le vide ! (La sensation est incroyable).  











Vidéo Saut à l'elastique



 

Enfin, nous avons passé une journée en rafting extraordinaire au milieu d’une forêt tropicale verdoyante et habitée de papillons tous plus surprenant les uns que les autres aux mille et une couleurs. Il faut savoir que cette forêt abrite le plus grand nombre d’espèces de papillons au monde et ces derniers, curieux, n’hésitaient pas à venir se poser sur nous et partager quelques mètres de navigation en agitant leurs ailes bleues turquoise ou vertes étincelantes comme méritant de défiler sur les plus beaux podiums.

Chris Newman__09.JPG  Chris Newman__31.JPG

Demain, nous sautons en parachute et ensuite nous partons en croisière … à bientôt.

*** JUSTINE ET RONAN ***

P6130493.JPG 


Des journées bien remplies, des week-ends bien mérités… histoire à Karratha.

Le 22-06-2010 • Pays : Australie

Des journées bien remplies, des week-ends bien mérités… histoire à Karratha.

Karratha.jpg 

Cela fait maintenant quelque temps que nous ne sommes plus familiers avec Internet et que nous n’avons pas donné de nouvelles. Après 6 semaines de travail [intensif], nous prenons le temps dans notre retour dans les découvertes  «Down Under » et le fun pour présenter notre dur labeur très bien récompensé !

Comme nous vous l’avions présenté dans notre précédent article, nous cumulions deux jobs chacun, Justine s’attelait au ménage et Ronan à l’inspection de tuyaux de gaz durant la journée avant de continuer communément au centre commercial de la ville pour faire de la remise en rayon.

De 7h00 à 22h00, sur un rythme effréné de quelque 60 à 70 heures de travail par semaines, voici comment se déroulait, en image, notre journée:

 

5h30 : le réveil sonne, une première fois … première mission, la recherche du téléphone les yeux collés afin de faire taire cette insupportable musique stridente.

5h45 : le réveil a déjà sonné plusieurs fois :

     -          « Il serait temps de se lever, rappelait gentiment Ronan à Justine ».

     -          « Mais nous devons nous réveiller tous les deux mon amour ».

     -          « Oui, je le sais, je ne suis pas loin derrière toi … »

DSC05443.JPG  DSC05444.JPG

Quel courage, toujours levée la première, en route pour sa première mission plus délicate, Justine prépare le café et quelques tartines.

5h50 (environ) : Par l’odeur alléchée, Ronan se leva à son tour courageusement;-)

 

Nous apprécions un éblouissant levé de soleil pour un parfait réveil matinal en douceur, tout en se brossant les dents …

IMG_0254.JPG  IMG_0260.JPG

6h10 : Il n’y a plus une minute à perdre car 30 minutes de trajet séparent nos deux boulots. Nous prenons la route, le café un peu trop chaud dans une main, une autre tartine jalousant la tasse et l’autre main concentrée à tenir le volant.

6h25 : Ronan a déposé Justine à son travail où elle patientera une petite demi-heure en finissant son petit déjeuné. Un petit bisou pour la journée, de grands mots tendres pour se donner du courage avant que Ronan prenne place dans un cortège infini de voitures pour se rendre dans la zone industrielle.

 

Justine

7h00 : Départ pour la course au ménage avec ma coéquipière. Nous nous assurons que la voiture est bien équipée en produits d’entretien, serpillières et sacs poubelle. Au programme ce matin, trois maisons pour 50 minutes et quatre bureaux munis d’une cuisine et de toilettes. Nous avons en effet un temps imparti à soigneusement respecter à défaut de ne pas être payés pour le temps supplémentaire et au risque de ne pas satisfaire nos responsables si nous y accordons moins de temps.  

DSC05449.JPG 

14h00 : Retour à « Shelf Cleaning Services », nous apportons les chiffons et serpillières sales dans la machine à laver. Après avoir lavé, c’est à leur tour de subir le même sort. Une petite heure de pause, le temps de déjeuner sur la route du centre commercial pour y retrouver Mélanie, une amie française travaillant au « Muffin Break », qui m’offre un café très appréciable pour continuer la journée sur les chapeaux de roues.

 

15h00 : À cinq minutes de marche, c’est à « St Pauls primary school » que ma journée continue. Au programme, trois heures de brossage de toilettes d’adorables petits bambins qui par souci de centrage ou par manque de papier sont parfois "créatifs", puis lavage des sols, aspirateur et changement des poubelles. Que du bonheur.

 

18h00 : L’école étant terminée, je cours dans le van stationné en face du supermarché et me transforme rapidement en « remplisseuse de rayons ». La journée commence à être longue, courage, il ne reste plus que 4 ou 5 heures selon l’humeur du manager et l’appétit des clients.

DSC05453.JPG 

 Ronan 

7h00 : Les yeux grands ouverts (un peu moins en fin de semaine) me voici sur les lieux. J’enfile ma tenue de travail noircie par de longue heure de travail, couvert de graisse et autre produit avec une odeur alléchante pour mettre en jambe. Une rapide marche pour ne pas pointer en retard, remplissage de la gourde de glaçon et … c’est parti pour une journée sous le soleil !

 

Tous les jours le même travail, après le chargement de 30 tuyaux sur un rack :

1.JPG 

À l’aide de dégraisseur, nous enlevons un maximum avant de finaliser avec un jet d’eau à haute pression. Cela est plutôt fun, excepté que la première journée où j’ai joué avec le dégraisseur et l’eau j’étais couvert de graisse et trempé des pieds à la tête. Avec un peu d’entraînement, je limitais les dégâts.

DSC05439.JPG 

Pour la suite des opérations, nous avions ensuite la partie la plus délicate par son effort physique. Il fallait enlever toutes la rouille présente aux extrémités et sur environ un mettre de chaque coté du tuyau. La meuleuse à bout de bras pendant les 30 tuyaux puis une brosse métalique vibrante fonctionnant sous air comprimé devenaient plus facile à porter de jour en jour. (Excepté pour James, un collègue vivant dans sa voiture et qui après avoir rencontré des Français savourait en (trop) grande quantité les soirées, l’amenant à être chaque jour un plus fatigué et en retard, avec un record à 10h30).

DSC05398.JPG

Cette partie « fatigante » de la journée était suivis de l’inspection des tuyaux beaucoup plus facile. Fin du travail, il fallait les graisser de nouveau avant de recommencer une nouvelle série.

La journée est plutôt bien agencée avec une pause petit déjeuné de 20 minutes à 9h00 et une seconde pour le déjeuné de 13h00 à 13h30.

3.JPG 

16h30 : À peine le temps de voir la journée défiler qu’il fallait se rendre au centre commercial après une délicieuse douche chaude, pour remplir les rayons toute la soirée. Quelle chance nous avions, tous les soirs nous écoutions (subissions) en boucle toutes les 20 minutes une musique insupportable que l'on connait encore par coeur "we are, we are, the fresh food people" ... grrrrrrrrrrrrrrrr

 2.JPG

Justine et Ronan :

23h00 - 0h00 : repos bien mérité, on tombe dans un profond sommeil parfois même avant que notre tête n'ait rebondi sur l’oreiller.

Nous avions tout de même des week-ends bien mérité, souvent festifs, au bord la plage, autour d'un feu de camp après que le soleil se soit couché derrière les palmiers.

IMG_0269.JPG

Nous avons également passé l'un d'entre eux sur un bateau où nous sommes partis en excursion sur une île pêcher notre premier poisson malheureusement trop petit pour le déguster.

IMG_0321.JPG  IMG_0325.JPG  IMG_0333.JPG

Après 6 semaines et énormément d’argent économiser, nous prenons la route avec un couple d’Allemand pour de nouvelles aventure. Nous espérons que cela va bien se passer ...

*** JUSTINE ET RONAN ***
A très bientôt en Direct de la côte Est pour du fun comme jamais ...