En route... à « la conquête de l’OUEST ».

11/02/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message

 Evolution.jpg

Hourra, le travail est enfin terminé, enfin, disons celui que nous occupions jusque-là. Nous avons donc choisi de « célébrer » cette fin de première histoire par un savoureux dîner au restaurant où Ronan travaillait. Après quelques accolades et poignées de main amicales, il était temps de dire au revoir à toute l’équipe accueillante avec laquelle Ronan a partagé ces moments de vaisselles. Au lendemain d’une dernière soirée festive avec tous les colocataires et quelques amis d’où Justine travaillait, il était venu le moment de vidé la chambre que nous occupions pour transférer le tout dans notre nouvel habitat, notre cher van ! Ce dernier plutôt bien agencé nous a permis de ranger convenablement toutes nos affaires.

30 Janvier, soleil au zénith nous prenons la route à « la conquête de l’OUEST ». Première étape : la traversée du Victoria (État du Sud-Est).

Après une première douce nuit dans notre Van en face de la maison où nous habitions, nous prenons un dernier petit déjeuner avant de quitter Melbourne et les fabuleuses personnes que nous avions rencontrée. Moment d’émotion avec un petit pincement au c½ur rapidement estompé par notre joie de prendre la route après près de 4 mois passés à St Kilda.

13h30, première escale. Le voyage s’annonçait long à cette allure, mais le paysage en valait déjà le détour : la « Great Ocean Road », très touristique et célèbre pour ces nombreux spots de surf, nous ouvrait ses portes. Cette fameuse route longeant la côte du Victoria en direction de l’ouest, débute à environ 250 km de Melbourne.

carte anglesea.jpg  IMG_1412.JPG

Cette première plage et les côtes alentour nous ont rapidement fait penser au Nord de l’Espagne, mêlant collines et plages tendrement parfumées par l’eucalyptus. Ces arbres, très abondant dans la région, attirent les koalas friands de ses longues feuilles vertes qu’ils trient avec minutie pour n’en savourer que le meilleur. Nous étions impatient de pouvoir en observer en liberté, c’est ainsi que nous nous sommes rendu à « Kennet River », célèbre lieu abritant ces tendres peluches grises. Nous marchons quelques mètres avant de faire la rencontre de l’un d’entre eux, posé sagement sur un eucalyptus à la hauteur de nos yeux. Nous nous approchons timidement le temps de prendre quelques clichés souvenirs avant d’oser le caresser… instant privilégié ! Cette courte pause nous a également permis d’observer de sublimes perroquets colorés de rouge et de vert et de petits oiseaux d’un bleu turquoise absolument éclatant.

perroquet  02 oiseau.JPG

 03 juju koala.JPG  04 Ronan Koala.JPG

Nous reprenons la route le sourire grand jusqu’aux oreilles en direction des montagnes. Après 1h30 de routes sinueuses nous arrivons à notre destination, un petit coin au milieu d’une forêt où nous avons installé notre van pour y passer la nuit. Nous nous lançons directement à la recherche de bois pour allumer un feu de camps (autorisé, ce qui est rare pendant la saison estivale à cause des risques élevés d’incendie) lorsqu'un Australien nous propose du bois et tout le nécessaire pour l’allumer. Nous avons ensuite dégusté un délicieux repas en compagnie de quelques mouches autour de ces flammes orangées dansantes et échauffantes. Le lendemain, nous sommes parties randonner sans oublier de respecter le guide du « parfait petit randonneur » : crème solaire, chapeaux, eau, trousse de soin et chaussures confortables. En direction de chutes d’eau, nous sommes arrivés au pied de l’une d’entre elle dans un coin paisible pour dévorer notre pique-nique rafraîchi d’une fine brume crée par l’impact de l’eau sur les rochers.

05 Beauchamp feu.JPG  06 morning.JPG  07 falls hopetoun.JPG

De retour sur la « Great Ocean Road » nous faisons une halte aux « 12 Apôtres » où il est (était*) possible d’admirer 12 parcelles de falaises creusées par l’érosion de l’eau (*était car certaines ont succombé à la violence des vagues au fils des années). La réputation attribuée à ce paysage, aussi unique soit-il, a cependant laissé place à une ambiance beaucoup trop touristique.

 09 12 apostles.JPG  08 12 apostles.JPG

Place maintenant à un peu plus de nature et d’altitude, en route pour les « Grampians ».

Les montagnes des « Grampians National Park », d’avantage reculées dans les terres, se situent à environ 250 km de Melbourne (route directe).

Image1.jpg

Le centre d’information des environs nous a orientés vers les deux plus beaux endroits à visiter : les « Balconnies » et « McKenzie Falls ».

En cherchant la racine du mot « Balconnies », on y retrouve aisément une ressemblance avec « Balcon ». Et bien, c’est cela même, ce point culminant surplombe une ancienne réserve d’eau asséchée étendue sur plusieurs kilomètres carrés. La vue y est spectaculaire, et cela est d’autant plus impressionnant sachant qu’autrefois un lac était présent au c½ur de cette immense cuve. On y observe maintenant une végétation abondante et des rochers marqués par l’érosion.

IMG_1565.JPG

À proximité, nous retrouvons de l’eau dans les « McKenzie Falls » (littéralement, chute d’eau nommé McKenzie). Après quelques mètres parcourus dans un sentier aménagé, nous arrivons au pied de ces séduisantes chutes d’eau côtoyée de quelques arcs-en-ciel. Voici quelques photos pour apprécier les lieux comme il se doit.

10 Mc kenzie fall.JPG 

En cette fin de journée et sous les conseils du guide des campings (« Camps 5 » toujours très utile pour un voyage économique), nous avons relevé une exception à la règle des beaux coins recommandés. Ce dernier paraissant en effet très attirant, immense lac à proximité, douche, toilette, électricité… a finalement laissé place à une aire occupée par de vielles caravanes abandonnées au côté d’un immense lac … totalement desséché ! De plus, les toilettes et les douches semblaient inutilisées depuis des décennies et la vétusté des lieux laissait à désirer. La preuve en images :

11 hynes camping sale.JPG  12 hymes caravane .JPG

Mais cela fait partie de l’aventure, alors, tant bien que mal, nous avons pris une douche froide, tout du moins nous nous sommes rincés, avant de s’endormir paisiblement devant un film (oui, nous avions l’électricité !!!).

Enfin, au cours des 600 kilomètres suivants, nous avons eu la joie d’observer de nombreux kangourous gambadant en troupeau dans leur milieu naturel loin des parcs et des touristes.

13 kangorou en liberter.JPG 



Etapes :
Adelaide
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par LuLu
Le 11/02/2010 à 13:26:12
Coucou!
C'est énorme! Je fond devant ces magnifiques photos et je pense que ce n'est que le début!
Ce pays cache de fabuleux endroits, continuez à profiter comme vous le faites!
Vous savez quoi: Vous êtes trop beau :p
Bonne route...
Je vous embrasse fort!
I miss You


Laisser un commentaire